coco em

Parisiennes pur jus, aussi à l’aise dans un bar d’hôtel du 8ème que dans un troquet de Belleville, Marianne Ripp et Eléonore Chedeville sont des passionnées de mode et d’air du temps. Rencontre avec deux fonceuses cérébrales qui font rimer style avec envie.

 

D’où vient votre passion commune pour la tendance en général et la mode en particulier ?

Marianne : Mon histoire n’y est pas étrangère ! Une grand-mère qui créa dans les années 1950 son propre atelier de couture à Paris, à une époque où les femmes étaient rarement indépendantes. Des parents esthètes, passionnés de peinture, de design, de littérature. Une enfance parisienne façonnée par les couleurs, le métissage, le luxe, les lumières de la ville…  J’ai ensuite appris à faire de cette passion un métier, grâce à mes études aux Beaux-Arts puis à L’Institut Français de la Mode, suivies de trépidantes années en tant que Directrice des achats dans le prêt à porter.

Eléonore : De ma curiosité légendaire ! La tendance est une façon d’observer le monde, de l’analyser, de le voir évoluer, de le comprendre… un peu. La tendance mode en particulier, est une formidable fenêtre sur les femmes et leur évolution au cours du temps. La mode, c’est aussi une sensibilité familiale transmise de mère en fille.

Pourquoi Coco Montaigne ?

Eléonore : Pour partager la Mode que l’on aime, celle qui crée, propose, invente et défile mais aussi celle qui s’adapte à notre quotidien. Coco Montaigne, c’est aussi l’occasion  d’offrir aux amatrices de tendance quelques minutes de joyeuses distractions pour découvrir de quoi notre dressing sera fait demain…

Marianne : Pour parler de mode autrement, offrir un point de vue sur le style aux filles qui ont passé 30 ans ! Pour montrer également que la mode se nourrit de culture, qu’elle est un art de vivre plus qu’une course effrénée aux tendances. Et que les accidents peuvent aussi y avoir leur place! Chez Coco Montaigne, on aime tout ce qui se fait de beau et de rare, mais nous nous autorisons aussi  les coups de cœur et les fautes de gouts !

Justement, que représente le style pour vous ?…

Marianne : Le style, c’est tout sauf une méthode. Non au total look, non au luxe ostentatoire, non aux coordonnées, non à l’accumulation de pièces griffées sur une seule silhouette. Oui à la gaité, aux belles matières, au bon mix, des coupes impecs,  funkisées par des pièces créateurs. Oui à la fantaisie et à l’éternité !

Eléonore : Le style c’est une expression de notre personnalité, un état des lieux de notre humeur, le reflet de notre imagination et de nos influences. Le style, c’est suggérer sans dire.

Confiez nous quelques uns de vos péchés mignons ?

 Eléonore : Les restos italiens, les bars d’hôtel, aller à New York, les pays du Nord, flâner dans les boutiques de luxe, les sacs à mains, la photographie de mode, les crèmes pour le corps Jo Malone (plus particulièrement Vintage Gardenia !), les week-ends en amoureux, faire du shopping sur le net, M en concert…

Marianne : Ils sont nombreux ! Les éclairs aux chocolats de Jacques Genin, les talons hauts, toutes les fleurs blanches, le luxe dans les détails, le bleu marine, les fêtes foraines, les films de Sofia Coppola, les grands magasins, mes fils, leur odeur de miel le matin, au réveil…