Bye bye 2015, coucou 2016 !
Des lustres que pour chacune, les premiers jours de janvier riment avec nouvelles résolutions. 2015 nous ayant autant enchanté que secoué, les cartes sont désormais rebattues, nous invitant à ne garder que le meilleur.

Voilà pourquoi cette année, j’ai décidé de ne pas :

Arrêter de boire. Qui peut sincèrement envisager renoncer à un verre en solo sur la terrasse chauffée d’un café parisien, à un apéro improvisé chez soi autour d’un plateau d’huitres, à une caïpirinha partagée avec un amoureux en refaisant le monde ? Allons, soyons sérieux!

Etre une femme parfaite. Et croire aux vies idéales publiées sur Instagram et les réseaux sociaux par des control freaks mythomanes. Non, mes cheveux ne tomberont jamais en cascade bouclée au saut du lit, mes journées ne verront pas s’enchainer vernissages trendy et inaugurations VIP, et mon salon ne fera jamais la couverture d’IDEAT.

Résolutions 3

Renoncer à trouver LA chemise blanche idéale. Vous savez celle dont la popeline est épaisse mais pas trop, dont le col et les manches sont amidonnés comme il faut, dont le décolleté ne s’ouvre ni trop haut ni trop bas, mais là, juste au creux du sternum. Je continuerai donc à la chercher et à empiler ses cousines imparfaites (valable aussi pour les jeans bruts, les cachemires marine, les t-shirts au bon col V) sur les étagères de mon dressing monomaniaque.

Nourrir les queues qui serpentent désormais devant bon nombre de restaurants parisiens (Ober et East Mamma, Frenchie, Dersou etc.), au motif que la plupart d’entre eux ne prennent plus les réservations. Téléphone aux abonnés absents, répondeurs saturés, accueil stressé et stressant, tables entassées, en place d’un moment de détente, le dîner branché (aussi gouteux soit-il) s’envisage désormais comme une foire d’empoigne un brin pathétique.

Céder au déclinisme ambiant. Actualité tragique et prévisions mortifères ont jalonné une année passée devant BFM TV. Quitte à anesthésier toute velléité créative. Bouger, regarder, sortir, lire, s’inspirer, travailler, exceller, réfléchir, voilà le programme en roue libre qui devrait m’occuper toute l’année !

Et vous, qu’avez-vous décidé ?