Plus lumineux que son cousin marine, le bleu cobalt est de toutes les collections de l’automne. Plébiscité par les créateurs lors des défilés de la saison, il occupe aujourd’hui une place de choix dans les propositions de silhouettes automnales. Si sur les podiums, les pigments électriques chers à Van Gogh s’affichèrent sur bon nombre de compositions pointues, dans la pratique (et la vraie vie), le cobalt devra toutefois se manier avec précaution.

Les silhouettes cobalt de Stella Mc Cartney, Paul Smith et Kenzo, Hiver 12/13

On évitera ainsi de l’arborer en imprimés périlleux, en camaïeux flashy ou encore décliné en coupes compliquées et/ou surchargées de détails. Autre écueil: les matières cheap qui lui apporteront une brillance synthétique parfaitement malvenue.

En revanche, le choix de lignes minimales et de belles matières mates s’avèrera  judicieux. Pour irradier comme il se doit, le bleu cobalt s’associera à des « non couleurs »: carbone, anthracite, denim foncé ou blanc crémeux. On craquera ainsi sans modération pour un manteau monochrome au volume oversize, pour un caban militaire en laine racée ou pour une petite maille mousseuse qui réveillera un pantalon 7/8 ou un trio jupe courte/collants en dentelle/bottines à talons.