Nous savions bien que l’ex-rédactrice en chef du Vogue français ne tarderait pas à faire parler d’elle. Débarquée ou démissionnaire (?) de chez Condé Nast en fin d’année dernière, il ne lui a pas fallu longtemps pour trouver de nouvelles activités. 
La Nouvelle touche-à-tout de la mode, Carine Roitfeld vogue (encore un peu !) entre New York et Paris. Promue fin mars « Guest editor » et styliste de chez Barney’s NYC, sa mission consiste à insuffler un vent nouveau auprès des équipes créatives. Elle travaille donc sur les nouvelles campagnes publicitaires ainsi que sur la conception des vitrines de l’enseigne.
Le second fer de lance de la prêtresse est son rôle de styliste auprès de son ami Karl Lagerfeld pour les campagnes Chanel automne-hiver 2011-2012.  Shootées par le Kaiser lui-même avec pour la cinquième année consécutive Freja Beha Erichsen comme muse.
Le résultat de la campagne fut dévoilé lors du festival de Cannes dernier, quelques clichés sont déjà visibles en avant première, avant qu’ils n’inondent nos bibles fashion.
S’éloignant du porno chic qui signa le style Roitfeld pendant des années, l’ex-rédactrice en chef surfe sur le vintage en choisissant de mettre en scène le mannequin danois dans un photomaton.
Les poses sont plus sages : tour à tour lascives, pensives ou enjouées affichant même un minois souriant et taquin caché derrière un loup siglé ( cf. image 2).
Parmi les trois clichés présentés seuls, le dernier semble rappeler l’ère « roitfeldienne » en jouant quelque peu la provoc’ et usant des codes de la veuve sicilienne pour afficher une pose suggestive.

Si la nouvelle campagne Chanel fait couler de l’ancre du côté des modeuses, il est sûr que cette dernière n’impactera pas les clientes de la marque, aveuglément attachées au double C, laissant ainsi une liberté artistique importante aux deux amis terribles de la mode. 

 

Campagne Chanel A-H 2011-12

Campagne Chanel A-H 2011-12

Campagne Chanel A-H 2011-12