Nul doute que Christian Lacroix, couturier coloriste s’il en est, ait été séduit par le projet du Musée du Quai-Branly. La feuille de route ? Sélectionner et mettre en scène 150 parures et costumes traditionnels des femmes du monde, portés du nord de la Syrie à la péninsule du Sinaï. Un parcours initiatique au cœur de la tradition vestimentaire et un formidable hommage à l’artisanat, sous sa forme la plus pure.

Des pièces uniques, mise en lumière par le couturier qui a imaginé un cheminement région par région. Les vêtements, véritables œuvres d’art jamais montrées à ce jour, sont présentés sur des mannequins aux pieds desquels sont disposées des malles transparentes permettant de mettre en scène les accessoires de chaque parure. Robes de fêtes, manteaux et voiles, portés en leur temps par des syriennes, des palestiniennes ou des bédouines, se succèdent dans une explosion de couleurs éblouissantes.

Le couturier avoue avoir été bluffé par certaines doublures, des rapiéçages, des mélanges de matières et des motifs, incroyablement modernes et audacieux. Un voyage dont nous ne nous priverons pas.

L’Orient des femmes, vu par Christian Lacroix

Musée du Quai-Branly, Paris 7è, du 8 février au 15 mai 2011