La rentrée mode de Septembre prochain célèbrera plus que jamais les silhouettes androgynes. De Paul Smith à Céline en passant par Dolce & Gabana, les podiums ont plébiscité la confusion des genres et l’ambiguïté sexuelle. D’un esprit tayloring chic à une interprétation libre du smoking funky, en passant par les tenues preppy du célèbre designer anglais, les maisons de couture ont magistralement démontré que la grammaire propre aux looks tomboy pouvait se révéler parfaitement féminine.

Défilés Céline, Dolce & Gabbana, Paul Smith, Automne/Hiver 2011-2012

Il n’en fallait pas moins aux modeuses averties pour se mettre à la page. C’est donc avec une longueur d’avance que moult d’entre elles adoptèrent illico une petite coupe garçonne de jolies mômes en goguette, initiant ainsi l’une des tendances fortes de la rentrée.

Elisa Nalin (vue sur Stockholm Streetstyle), Jelly (The Glamourai.com), Karla (Karlascloset.com)

Trois d’entre elles, nous démontrent avec maestria que, quel que soit son style (ici, preppy, rock ou couture), la longueur Jean Seberg s’avère diablement séduisante. En détournant les attributs féminins chers aux égéries loréaliennes, ces it-girls nous donnent une belle leçon de style, nous prouvant ainsi au passage que chic, charme et séduction ne riment pas obligatoirement avec lourdes boucles auburn et autres brushing trop laqué.
A la veille de l’été, ce parti-pris moderne et rafraichissant pourrait bien faire des émules…