Il fut un temps pas si lointain, où tenues or et autres toilettes brillantes étaient réservées aux soirées d’exception. Les élégantes irradiaient alors de mille feux en fourreaux griffés et parures hors de prix. Signe des temps qui changent, la couleur or se démocratise en s’invitant cette saison dans nos dressings de jour.

S’il est désormais de bon ton d’afficher une touche or en journée (et par là-même de l’oublier en soirée), il faudra cependant veiller à éviter toute association à d’autres teintes «métaux précieux» (argent, bronze, mordoré etc.), et à ne jamais marier la teinte gold à d’autres couleurs bright ou à tout autre attribut d’esprit girly (nœuds, volants, imprimés etc.).

En revanche, la cote de l’or grimpera au contact de matières nobles et/ou brutes (denim, flanelle de laine, sweat molleton, maille rustique) et déridera au passage la plus basique des parkas, le plus dark des slims, la plus preppy des mini en tweed. Un filon à suivre sans hésitation.

De gauche à droite et de haut en bas: Silhouette à jupe pailletée Zara, Jupe en sequin VInce, Sweat en cachemire Iro, Brogues pailletées D&G, Babies pailletées à talons Miu Miu (395€ sur Net-à-porter.com), Parka kaki Alexander McQueen, Ballerines dorées Lanvin, Jean boyfriend Current Elliott, Silhouettes Balmain Automne-Hiver 11/12.