A contre courant des autres tendances de l’été, le minimal chic vient distiller une note de sagesse dans bien des collections, comme pour apaiser ce tourbillon d’opulence.
Loin des couleurs flashs, des détails forts et des fioritures nécessaires à d’autres pièces, l’épure minimaliste requiert un travail non ostentatoire.
Faisant de la coupe le fer de lance de ce courant, les designers se sont attachés à proposer des volumes bien pensés. En tête de liste Phoebe Philo pour Céline, imagine des lignes longues et fluides, soucieuse que d’une chose, trouver la matière qui viendra parfaire le tombé.
Parfois dépouillé jusqu’à l’austère, presque exclusivement noir ou blanc, ses propositions sont à étudier avant d’être copiées/collées.

Stella McCartney, Chloé, Céline, Calvin kelin

Hannah MacGibbon pour Chloé s’essaie au même exercice mais avec plus de douceur. Venant enrichir les silhouettes de drapés, de transparences ou encore de plissé, l’esprit minimal n’est pas atteint pour autant. Là encore le blanc verginal règne, mais s’illumine çà et là de quelques nuances nude, poudré ou encore café, fort délicates.
L’un des maîtres incontesté du genre, nommé Calvin Klein, s’inscrit parfaitement dans cette recherche de chic simplifié. Présentant une collection exclusivement noire et blanche, ou volume et fluidité s’entremêlent pour un rendu des plus parfaits. Une belle réussite pour le créateur qui parvient à proposer des silhouettes simples et qui pourtant n’ont rien d’ennuyeuses.
Enfin, Stella McCartney quant à elle nous propose une vision sporty de l’épure. Taillant dans le denim pour dessiner une veste masculine ou encore une chemise large col mao.

Ce nouveau luxe est à consommer sans modération pourvu que coupe et matière soient parfaites. Les adeptes du « less is more » seront comblées et les femmes en quête de sobriété ravies de trouver un peu de calme au cœur d’une saison bien agitée.