A l’heure où les écoliers de tous poils ont repris le chemin des salles de classes, pour les plus grandes, l’uniforme « pensionnaire de luxe » est plus que jamais l’atout séduction de la rentrée. Déclinée en looks casual chez Paul Smith, néo preppy chez Carven, boyish chez Marras ou couture chez YSL, les élégantes adoptent sans hésiter cette silhouette intello chic, dotée d’un irrésistible petit supplément d’âme.

Collections Paul Smith, Yves Saint-Laurent, Louis Vuitton, Automne-Hiver 11/12

Il est vrai que l’austérité économique ambiante n’appelle guère aux débauches bling bling. La mode l’aura compris, en célébrant cette saison une dégaine subtile et nonchalante, savant mélange de chic, de tradition et de fantaisie british.

Dès lors, chaussures et sacs de dame, petites capes, jupes plissées, duffle-coats, cols Claudine, pantalons à pinces, blazers et lunettes de vue oversize sont autant de signes d’appartenance à ce club très privé, où modèles féminins s’encanaillent sans modération avec le must des attributs masculins.

Collections Antonio Marras, Chloé, Miu Miu, Automne-Hiver 11/12

Tweed, pied-de-poule, tartan, rayures et écossais chassent l’ennui et apportent juste ce qu’il faut de fantaisie pour faire sourire notre rentrée. Et si les grands de la couture ont lancé brillamment la tendance, il n’est pas interdit de loucher vers des enseignes beaucoup plus accessibles pour s’approprier ce style « internat » délicieusement rétro.