Chez Isabel Marant, saisons et collections s’enchainent pour mieux se ressembler. Silhouettes joliment destroy, pièces iconiques s’invitant au coeur des villes, références eighties assumées, égéries saines et mutines, nonchalance toute parisienne mâtinée de soleil californien. Et si, en période de croissance euphorique, cette ligne de conduite pourrait s’avérer décevante, elle apparait au contraire rassurante et réconfortante en temps de récession.

Une nouvelle collection Isabel Marant, c’est une valeur sure, la promesse d’une équation qui fonctionne, une allure forcément up-to-date, le label « coolitude roots » en bandoulière.

Campagne Isabel Marant Pintemps-Eté 2012

La dernière campagne du Printemps Eté 2012 voit la bien nommée Arizona Muse, rejoindre l’écurie des « miss Marant ». La jeune et fraiche modèle y promène sa silhouette radieuse et son sourire ravageur dans la carcasse déglingue d’une décapotable qu’on imagine lancée sur la route 66. Rien de bouleversant dans ces images en technicolor, si ce n’est leur aura positive, résolument libre et optimiste. Au bout de la route, la vie est forcément meilleure…

Thelma et Louise, héroïnes libres et déjantées de Ridley Scott

On se rappelle alors avec un brin de nostalgie, la folle cavale de Geena Davis et de Susan Sarandon dans Thelma et Louise. Lancées à fond sur les routes de l’Ouest américain, ivres de vie et d’indépendance retrouvée, les deux belles y trimballaient leurs dégaines sexy ultra colorées, entre ciel et poussière.

Les images de la campagne d’Isabel Marant sont fortement inspirées de cette esthétique là. Plus lisses et plus tranquilles, elles ont la saveur d’un joli remake: l’intensité initiale a disparu, mais le plaisir ne se boude pas.