Après Rykiel, Lagerfeld et Lanvin, c’est certainement l’un des masstiges les plus (in)attendus. Le géant suédois sait, sans nul autre pareil, séduire les bons créateurs, mais s’aventure cette fois vers une maison aux signes forts bien moins démocratiques que ses prédécesseurs.

Offrir du rêve à moindre coût. Si l’idée est bien évidemment séduisante pour la cliente, elle l’est tout autant pour le créateur. C’est avec amusement et passion que les designers des grandes maisons se prêtent au jeu de l’accessibilité.
Sans compromis artistique et n’oubliant rien de l’ADN de la marque, Donnatella Versace a imaginé une collection des plus emblématiques. Cette collection capsule prend son inspiration directement dans les archives de la maison, redonnant ainsi vie à des modèles phares de chez Versace.

Donnatella et la directrice du style chez H&M en essayage.

Donnatella et la directrice du style chez H&M en essayage.

Démontrant encore une fois qu’elle s’anime lorsqu’elle pense robes, elle en livre une importante part dans ce vestiaire qui compte au total une quarantaine de pièces. Parfaitement signées, on les retrouve ajustées, faites de cuir, relevées de studs ou encore chérissant les imprimés chatoyants. Tous les codes de la maison italienne sont là : des clous, du doré, des pierres et des chaînes.
La pièce maîtresse de ce vestiaire est une robe ajustée en cuir et studs dorés que Donnatella a porté pour saluer ses invités lors de son dernier défilé. Preuve que l’italienne est fière de ses créations pour H&M.

Donnatella en H&M lors de son propre défilé

Si les contraintes de la distribution low cost imposent un sacrifice côté matières, l’esprit fantaisiste de la maison n’en est pas pour autant atteint. L’univers fort et un tantinet bling-bling de Versace est bien au rendez-vous, permettant aux femmes de vivre leur féminité pleinement.
Enfin, nous n’oublierons pas, lors de notre virée fashion, d’apprécier la collection homme principalement composée de costumes.

A vos agendas, la collection sera en boutique dès le  17 novembre 2011.